Une chose est claire, si vous voulez augmenter le trafic organique et les conversions sur votre site web, vous devez travailler votre positionnement dans les moteurs de recherche. Mais savez-vous comment vous-y prendre sur votre site et avec WordPress ?

Si vous débutez dans le référencement ou si vous n’êtes pas encore très à l’aise avec WordPress, cet article peut vous être utile. Choisir WordPress comme CMS pour votre site web est déjà une bonne chose, et le fait qu’il soit le gestionnaire de contenu le plus utilisé dans le monde, met à votre disposition des milliers de ressources et d’informations pour améliorer votre visibilité dans Google et les autres moteurs.

Avant de commencer, il est nécessaire de clarifier une chose. Le référencement SEO est une discipline en constante évolution qui demande un travail permanent, avec une bonne dose de patience car les résultats ne sont pas immédiats. Il ne faut rien laisser au hasard, et être constant dans ses efforts pour commencer à avoir des résultats.

1. Installer un bon plugin SEO pour WordPress

L’utilisation d’un plugin SEO vous aidera à optimiser votre contenu en fonction des mots clés que vous choisissez. Yoast SEO est l’un des plugins les plus connus et les plus utilisés sur le dépôt officiel de WordPress.

En scannant le contenu, Yoast fournit des recommandations et des suggestions pour améliorer la qualité de votre contenu. Il permet également d’ajouter très facilement des titres, des slugs personnalisés ou des méta descriptions à vos pages ou à vos articles de blog.

2. Recherche de mots-clés pertinents

La recherche de mots-clés est l’un des exercices les plus importants pour définir votre stratégie de marketing de contenu.

Que recherchent vos clients potentiels ? Comment voulez-vous vous positionner ? Sur quels mots-clés voulez-vous apparaître ? Et quels sont ceux qui ne sont pas concurrentiels ? Déterminez quels mots-clés représentent une opportunité pour votre business et créez un contenu connexe de qualité.

Il existe de nombreux outils payants (SEMrush, Ahrefs, SEObserver, KWfinder) qui facilitent cette recherche, mais si vous n’avez pas les finances pour investir dans l’un d’entre eux, vous pouvez vous aider des versions gratuites qui sont disponibles :

Neilpatel.com

Si vous avez besoin d’idées pour obtenir des mots clés, cet outil vous donne des centaines de suggestions, ainsi que le volume de recherche, la concurrence ou des idées pour créer du contenu.

Keywordtool.io

Cet outil SEO est très similaire au précédent. Vous entrez un mot-clé et l’outil vous fournit des suggestions de mots-clés ou des propositions de contenu. Veuillez noter que comme il s’agit d’une version gratuite, certains volumes de recherche ou résultats de concours ne sont pas disponibles.

3. Configurer les permaliens dans WordPress

Par défaut, vous verrez que WordPress choisit une structure simple lors de la création de vos URL, très peu conviviale au niveau du référencement. Ces URL sont du type : www.monsite.com?p=123

L’avantage de WordPress est que vous pouvez personnaliser ces URLs à partir de la section “Paramètres” – “Liens permanents”. Vous pouvez choisir ici un type de lien qui fournit plus d’informations à l’utilisateur et à Google.

Bien que vous puissiez personnaliser les liens permanents avec le texte que vous souhaitez, le plus courant est de choisir une URL de ce type : http://www.monsite.com/ma-categorie/ma-page

4. N’oubliez pas d’optimiser les images

seo-businessSouvent, nous ne leur accordons pas beaucoup d’importance pourtant les images peuvent être responsables de temps de chargement anormalement longs d’un site web. Et vous savez ce que cela signifie ? Un site web dont le temps de chargement est mal optimisé génère une mauvaise expérience utilisateur et Google le pénalise en baissant votre position dans les pages de résultats.

Donc si vous vous demandez en ce moment comment faire du référencement dans WordPress, rappelez-vous que les images sont importantes.

Il existe de nombreux plugins pour optimiser les images dans WordPress, tels que EWWW Image Optimizer ou Imagify, mais en plus de la taille, vous devez également tenir compte d’autres éléments comme :

  • Le nom du fichier : il est important que vous enregistriez vos images avec des noms descriptifs pour que Google comprenne
  • La balise Title et Alt : Lorsque vous souhaitez que vos images soient indexées par Google, il est important qu’elles soient toutes dotées des balises Alt et Title. Et si vous pouvez y inclure certains des mots-clés pertinents, toujours dans le contexte de la page, c’est encore mieux.

5. Améliorer le temps de chargement de votre site web

Quelque chose d’évident pour tous, mais souvent négligé. Le temps de chargement de votre site web jouent un rôle fondamental sur votre positionnement dans Google.

Pourquoi ? L’explication est simple. Si le chargement de votre site est trop long, l’expérience que vous offrez à vos visiteurs n’est pas bonne, les statistiques de votre site (taux de rebond, durée moyenne des sessions) chutent et Google vous pénalise dans son classement.

6. Choisir un thème optimisé pour le référencement

Si vous recherchez un thème pour votre site web ou si vous voulez changer celui que vous avez déjà, choisissez un thème qui soit optimisé pour le SEO. Ces thèmes ont été développés et conçus en tenant compte des facteurs de classement des moteurs de recherche tels que Google, Yahoo ! ou Bing.

Voici quelques exemples de thème optimisés pour le référencement et les performances :

7. Un design responsive

En France, le téléphone portable est l’outil principal permettant d’accéder à l’internet. En fait, 54% des recherches effectuées sur Internet proviennent des smartphones, contre 43% via les ordinateurs de bureau.

Google en est conscient et a modifié sa façon d’indexer les pages. Il laisse désormais de côté les versions de bureau au profit des petits écrans avec deux crawlers différents.

La version responsive de votre site internet n’est plus une option. Le Mobile First Index de Google a changé la façon dont le principal moteur de recherche voit notre site web.

8. Préparez votre site web pour les recherches vocales

Les recherches vocales sont étroitement liées à l’utilisation des smartphones. Le fait d’être collé au téléphone toute la journée ou d’utiliser des assistants virtuels a également changé la façon dont nous effectuons nos recherches sur Internet.

La capacité à effectuer une recherche en parlant est beaucoup plus confortable qu’en écrivant et elle deviendra probablement une norme dans le futur. Utilisez-vous une stratégie de mots-clés à longue traîne ? Les termes de recherche généraux ou spécifiques dominent-ils ? Voici quelques lignes directrices à suivre.

Répondre à des questions spécifiques

Il est courant d’utiliser le format de question lors d’une recherche vocale. Adaptez votre contenu en conséquence et répondez de manière concise.

Recherchez la position zéro dans Google

Si votre entreprise parvient à atteindre la position zéro de la page de recherche en tant que rich snippet de Google, le trafic est garanti !

Optimiser le référencement local

Si vous avez une entreprise locale, assurez-vous d’avoir un compte sur Google My Business et d’apparaître sur Google Maps pour que votre public puisse vous trouver facilement.

Si vous voulez aller plus loin pour optimiser le référencement SEO sur WordPress, vous pouvez consulter la page de notre partenaire Qwanturank : https://qwanturank-qwanturank-qwanturank.fr/wordpress/10-facons-optimiser-le-referencement-sur-votre-site-wordpress